Voyage intérieur

23 janvier 2017

BAGAN

20170123_133937.jpg

 

 

20170124024123_IMG_0400.JPG

 

 

Bagan est une des "attractions" principales du Myanmar, c'est un site archéologique bouddhiste situé dans une plaine aride près du fleuve Irrawady et qui possède plus de 4000 pagodes, temples et stupas.

Posté par lotusblue à 01:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


20 janvier 2017

LAC INLE

IMG_3198.jpg

 

20170121_103752.jpg

 

20170121_105630.jpg

Posté par lotusblue à 01:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 janvier 2017

MAWLAMYINE et HPA-AN

Mawlamyine ou Moulmen, ancienne capitale de la Birmanie située à 300 km au sud de Yangon.

IMG_2862.jpg 

Le plus grand bouddha couché du monde

 

 

HPA-AN

Falaises karstiques, des rizières, des paysages verts et luxuriants...

IMG_3152.jpg

IMG_3116.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_3051.jpg

Posté par lotusblue à 08:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 janvier 2017

MONT KYAIKTIYO

De Yangon après 4h30 de train, je suis arrivée à Kyaiktiyo dans le sud de la Birmanie pour y découvrir le fameux golden rock, haut lieu de pélerinage.

Un rocher posé en équilibre à 1200 m d'altitude.

IMG_2841.JPG

Posté par lotusblue à 11:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 janvier 2017

YANGON (Rangoon)

Bien arrivée à Yangon. Très bon voyage avec la compagnie Singapore Airlines que je recommande (confort, personnel très attentionné).

En arrivant à l'aéroport, un chauffeur de l'hôtel m'attendait puisque le transfert était compris dans la réservation. Very easy !!!

Sur le trajet, je remarque que le sens de la circulation est à droite comme chez nous mais le volant est à droite et aussi aucun deux roues, ils sont interdits dans la ville.

Peuple très accueillant, doux, toujours le sourire. Heureux de rencontrer les touristes. Ils respirent la joie de vivre : chantonnent...

Les hommes portent le longyi, jupe traditionnelle ainsi que les femmes. Les joues sont fardées de thanaka, une pâte dorée végétale aux bienfaits pour la peau et protectrice des rayons du soleil, secret de beauté des Birmains.

20170123_175013.jpg

Yangon est la plus grande ville de Birmanie et l'ancienne capitale. J'ai découvert le magnifique temple bouddhiste Shwedagon réputé pour être le plus grand du Myanmar. Très impressionnant oui tout ce qui brille est bien de l'or, du vrai, du lourd... Ah on peut dire qu'ils n'ont pas lésiné sur les moyens, ils n'ont pas fait dans la dentelle. Il y a plusieurs tonnes dans le stupa et sachant que dans la pointe sont incrustés des milliers de diamants.  

IMG_2706.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pagode Shwedagon

 

 

A proximité du temple, le lac Kandawgyi. Un pont en teck fait tout le tour avec d'un côté la vue sur la pagode et de l'autre le Karaweik un bâteau temple.

 

20170112_161737.jpg

IMG_2732.JPG

Posté par lotusblue à 18:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


02 mars 2016

RAJASTHAN

Désolée pour tout ce temps sans nouvelles, je pensais bien à vous tous. Le fait de garder ce silence m'inquiétait aussi mais j'avais besoin de temps pour me retrouver.

Après une semaine passée à Mamallapuram et enfin rétablie de cette bronchite, j'ai décidé de visiter le Rajasthan.

 

PUSHKAR

Départ en train de Chennaï à Ajmer (38h - 2000 km environ) - Ajmer à Pushkar (12 km en bus).

20160302_084023.jpg

Dans le train en compagnie de ces femmes du Rajasthan très attachantes. Jamais je n’oublierai leur gentillesse et leur sourire.

 

Pushkar est un superbe petit village, bâti autour d'un lac sacré, situé en bordure du désert du Thar.

IMG_1716.jpg

 

Le seul temple de Brahma de toute l'Inde se situe à Pushkar et donne lieu toute l'année à des pélerinages.
Brahma est le Dieu de la création et est l'un des trois dieux de la Trimurti avec Vishnu et Shiva.
 

20160305_105500.jpg

Les ghats où se déroulent les ablutions (toilettes purificatoires rituelles)

IMG_1247.jpg

IMG_1249.jpg

Mais Pushkar est mondialement connu pour sa foire annuelle aux chameaux (qui sont en fait des dromadaires). C'est la plus grande foire aux animaux de l'Inde. 

Au Rajasthan, c'est aussi pour les hommes la grande diversité des turbans très colorés et les différentes façons de les nouer suivant les villages et le rang de chacun et d'éxhiber fièrement leurs moustaches dont ils prennent un grand soin.

 

IMG_1691.jpg

 20160323_165132.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

20160306_204047.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20160306_140445.jpg

Confection de guirlandes de fleurs pour Shivaratri

 

IMG_1310.jpg

IMG_1306.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sadhu                                                                                                              Vendeur de chaï

IMG_1298.jpgIMG_1299.jpg

 

 

UDAIPUR : la Venise de l'Orient

Grand coup de coeur pour cette ville qui dégage une atmosphère paisible. Ca fait du bien ! 

La ville est cerclée de collines (Monts Aravellis) et elle est construite sur les rives du lac Pichola, ce qui donne un sentiment d'espace, chose rare dans les villes indiennes !

La ville d'Udaipur est célèbre pour ses palais flottants, posés au milieu de ses trois lacs.

IMG_1424.jpg

"City Palace", construit sur le lac Pichola

IMG_1422.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1455.jpg

 

 

CHITTORGARH

IMG_1544.jpg

 

 

 

 

BUNDI

20160317_175312.jpg

 

 

 

RETOUR A PUSHKAR POUR HOLI

Holi (fête des couleurs) - Fête de l'hindouisme

Pendant cette fête, on ne célèbre non seulement le passage de l'hiver au printemps, mais selon la croyance hindou c'est aussi le triomphe du mal par le bien.

Ce jour là, tous les humains sont égaux. Les différences entre les castes, les religions ou les origines disparaissent.

Les pigments qu'ils se jettent ont une signification bien précise : le vert pour l'harmonie, l'orange pour l'optimisme, le bleu pour la vitalité et le rouge pour la joie et l'amour.

 

IMG-20160324-WA0000.jpg

20160324_132855.jpg

 

 

 

JAISALMER : ville dorée dans le désert du Thar

Jaisalmer surnommée "The golden city" est une ville située à l’ouest du Rajasthan à 100 km de la frontière du Pakistan.
Erigée au milieu du désert, elle est surplombée d’une gigantesque forteresse tel un immense château de sable.
A l’intérieur, maisons, boutiques et temples jaïns… de magnifiques havelis (anciennes maisons de maître aux façades de grès ocre-jaune finement ciselées).

20160326_080928.jpg20160326_080845.jpg

20160326_173829.jpg

IMG_1826.jpg

20160328_234659_LLS.jpg

 

 

CAMEL SAFARI

20160327_172058.jpg20160327_163121.jpg

20160328_064712.jpg


20160328_073120.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaï - Chaï

 

 

JODHPUR : la ville bleue

Le bleu couleur des brahmanes (caste la plus élevée chez les hindous).

IMG_1949.jpg

IMG_1936.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JAIPUR : la ville rose et capitale du Rajasthan

Rose : une folie de maharaja, qui pour prouver son amour à sa femme (enfin une de ses femmes, mais sa préférée surement !) a fait construire sept portes à chaque entrée de la ville et un palais en pierre rose pour que l’on se souvienne toujours d’elle ! 

IMG_1989.JPG

Hawa Mahal - Palais des Vents

IMG_2094.JPG

 

IMG_2059.jpg

 Fort d'Amber

 

Un mois et demi, tout ce temps sans donner de mes nouvelles. Je pense toujours bien à vous mais le fait de ne plus voyager et aussi occupée que je finis par oublier mon blog.

Je suis toujours à Jaipur. J’ai des copains ici qui tiennent une bijouterie et qui ont eu la gentillesse de m'accueillir pour m’apprendre le métier -tout du moins une approche-. Jaipur est très réputée dans le monde de la joaillerie.

En ce moment c'est la basse saison, il fait très chaud 45 °C.

Posté par lotusblue à 06:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 février 2016

Khao Sok

Khao Sok est en direction du sud à 680 km de Bangkok entre l’île de Phuket et Surat Thani.

Après toute une nuit en bus, je suis arrivée à Khao Sok à 6 h du matin. J’ai téléphoné à mon hôtel pour que l’on vienne me chercher comme convenu.

IMG_1106.jpg

Mon petit bungalow

 

 

IMG_1156.jpg

IMG_1149.jpg

 

 Le parc national de Khao Sok et son lac de Chiew Larn 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1197.jpg

 

Une semaine s’est écoulée et la transition est toujours très difficile. En plus, j’ai attrapé une bonne toux - état grippal tout ça à cause de la clim car ici il mette la clim partout à outrance.

Après deux jours, clouée au lit, retour vers Bangkok.

Dans le bus, j’ai fait la connaissance de Hélène, 60 ans, Américaine, domiciliée à Londres. Elle quittait khao Sok pour s’arrêter à Hua Hin où elle avait réservé un cours de cuisine avant de rejoindre Bangkok. 
Dans la conversation, elle m’a proposé de l’accompagner. Alors pourquoi pas ? N’ayant aucun impératif et contente d’être en compagnie, j’ai accepté et sommes restées toutes les deux.
J’ai pu me joindre au cours de cuisine qui était surtout sur la présentation des légumes. tomate en forme de rose, oignon et piment fleurs…. 

IMG_1219.jpgIMG_1240.jpg

 

IMG_1239.jpg


Ensuite nous rejoignions Bangkok car Hélène retrouvait Simon un jeune Anglais qui arrivait du Vietnam avec un copain. Nous avons passé la soirée tous les quatre à discuter de voyages, de rencontres… et nous avons mangé dans un resto indien.

Le fait de retrouver  l'ambiance indienne, l’accueil, leur manière, la cuisine et surtout d’avoir parlé de l’Inde une bonne partie de la soirée car Simon projetait de s'y rendre ensuite. Je réalisais à quel point ce pays me manquait. 

Le lendemain matin, après un réveil difficile et me rappelant la devise d’A. David Néel :

Marche comme ton cœur te mène et selon le regard de tes yeux

je décidais de rentrer en Inde.

 

Posté par lotusblue à 11:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 février 2016

THAILANDE

BANGKOK

Me voici arrivée à Bangkok. J’ai atteri à 4h30 du matin à l’aéroport Suvarnabhumi. Les formalités douanières ont été un peu longues (obtention de visa) et beaucoup de touristes.

Ensuite, j’ai pris un taxi pour me rendre à ma guest house. Déjà à ce niveau, grand contraste avec l’Inde. On ne peut pas héler un taxi comme ça. Il faut prendre un ticket (qui dit ticket, dit re-file d’attente). 

Ma guest house se situe à 25 km de l'aéroport et est à proximité du quartier Khao San Road, l’un des quartiers touristiques de Bangkok. Il est 6 h du matin et la circulation est déjà difficile aux abords du centre. Je remarque des routes très bien entretenues, de grosses voitures, surtout des gros 4x4, et de la pollution.

Arrivée à bon port et comme par hasard, c'est un Français qui est le propriétaire, installé depuis 15 ans. Très bon accueil, petit déj... mais comme les "check out" des chambres ne se font qu'à midi, je ne pouvais m'installer avant 14 h.

Alors je suis partie à la découverte du Grand Palais qui se situe non loin de "Khao San Road" et est donc facilement accessible à pied ((20-30 mn). J'ai demandé 2 à 3 fois aux locaux si j'étais sur la bonne route.

Contrairement à l'Inde où les jeunes apprennent très tôt l'anglais à l'école, j'ai été surprise de constater que peu de Thaïlandais, même les adolescents, parlaient anglais.


IMG_1068.jpg   IMG_1039.jpg

  

Wat Pho date du 16e siècle et se trouve être le plus grand et le plus vieux temple de Bangkok. C'est dans son enceinte, que se trouve l'impressionnant Bouddha couché, tout d'or vêtu, et long de pas moins de 46 mètres (pour 15 mètres de hauteur). 

20160212_115006.jpg

 


L'impressionnant Grand Bouddha (45 mètres de haut - tout en or).

 

20160212_094112.jpg

 

Bangkok est également la ville aux mille canaux dont le surnom de "Venise de l’Asie" 

IMG_1104.jpg

 

 

 

 

 

 

Posté par lotusblue à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2016

TAMIL NADU

Pondichéry (ancien comptoir français)

Après une nuit de train, je suis arrivée à Chennaï puis ensuite un bus en direction de Pondichéry. 
Premier aspect, je m’étais imaginée une ville beaucoup plus française que indienne. C’est plutôt l’inverse. La ville ressemble, dans son ensemble, à toutes les villes indiennes, du bruit, du monde...
Mais la ville est divisée en deux, d’un côté la ville blanche à l’est, côté mer où vivaient les Colons, et la ville noire côté indien.
Le quartier français est propre, bordé de quelques maisons coloniales entourées de jardins, les rues portent des noms français (rue Romain Rolland, rue de la Cathédrale…). En traversant ces rues, je reconnais avoir eu l’impression d’être en France, de me sentir en terrain connu, pas de bruit, ni de klaxon, quartier très calme.

IMG_0975 (1).jpg       

IMG_0980.jpg

IMG_0974.jpg

J’ai visité l'ashram où vécut Sri Aurobindo, philosophe indien avec Mirra Alfassa, une française qui se passionna pour ses théories, plus connue sous le nom de "la Mère ».  
Sri Aurobindo fonda l'ashram en 1926, philosophie basée sur la pratique du yoga et de la méditation... Dans la cour de l'ashram, Sri Aurobindo et la Mère reposent dans un tombeau en marbre blanc où de nombreux fidèles viennent se recueillir en silence…
Auroville
Auroville se situe a une quinzaine de kilomètres de Pondy, dans la campagne. 

Auroville est une communauté a vocation utopique fondée a la fin des années 60 par Mirra Alfassa "la mère ». Aujourd’hui, on compte environ 2000 habitants (Français, Allemands, et autres nationalités)...

Mais Auroville n’est pas un lieu touristique comme je l'imaginais. On peut juste aller voir le Matrimandir de loin, en suivant un chemin balisé.

IMG_0957.jpg

En effet, j’ai voulu m’approcher d’une culture de spiruline mais la visite a été très brève. On est vraiment tenu à l’écart des Aurovililens. 
On sent qu’il y a un business, les guest houses sont hors de prix…
En discutant avec un Indien, j’ai appris en fait que les blancs sont les chefs, qu’ils occupent de belles maisons et qu'ils délèguent les travaux les plus pénibles à des travailleurs tamouls pour des salaires de misère. 

On est bien loin des nobles idéaux vantés par l’organisation.

Après deux jours de visite à Pondy, je reprends ma route en direction de Chennaï, en faisant une pause à Mamallapuram (ville de la sculpture sur pierre) et ses temples.

IMG_0993.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0989.jpg 

 

 

 

IMG_1016.jpg

 

 

Le 10 février 2016

Cela fait une semaine que je suis à Arambol (Goa), en compagnie de mes copains Népalais. Je suis revenue pour récupérer des affaires que je leur avais laissées en novembre.

Aujourd’hui, je profite bien de mon dernier jour, dernière soirée en Inde. Demain, je m’envole en direction de la Thaïlande.

Cinq mois se sont écoulés en Inde. C’est dur de réaliser que je vais quitter ce monde qui mettait devenu si familier : ses bruits, klaxons, odeurs, couleurs, saris, vaches, chiens, détritus…. sourires, gentillesse, hospitalité avec un grand H et leur optimisme malgré la pauvreté omniprésente… Leur culture très intense.

Pour conclure, je citerai une phrase que j’avais retenue à mon arrivée :

  • On dit que l’Inde ne se regarde pas avec les yeux mais avec le coeur et soit ça passe ou soit ça casse.
Et également :

  • L’Inde, soit on aime soit on déteste mais l’inverse est également vrai : soit l’Inde vous adopte, soit elle vous rejette.

Mon conseil : oubliez les préjugés qu’on a en tant qu’Occidentaux et tous ce que l’on raconte sur ce pays-continent et foncez vous faire votre propre idée sur ce pays qui a beaucoup à nous apporter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par lotusblue à 10:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 janvier 2016

Après un retour -pas simple- me voilà enfin arrivée !!!!

Résumé de voyage

Déjà au départ de Paris, j'ai oublié mes chargeurs (ordi, mobil) chez ma nièce.
Heureusement, Anaïs s'en est aperçue à temps.
Elle m'a rejoint à la station de métro Chatelet,
où ensuite je prenais le RER en direction de Roissy.
La pauvre, elle était choquée. Elle venait de se faire agresser dans le métro
et on lui avait volé son portable (sans gravité à part le vol du portable).
Je me sentais tellement responsable... mais je devais partir.

Mon vol Paris - Kochi
J’avais préféré choisir la compagnie Sri Lanka Airlines Paris via Colombo car je n’avais que 2 h d’escale plutôt qu'avec Air India via New Delhi avec 8 h d’escale.  
 
L’embarquement et le voyage de Paris - Colombo (10 h) s’est très bien passé.
 
A Colombo, après les 2 h d’escale, à la dernière vérification au niveau de la salle d'embarquement, là je ne passais plus.
On me réclamait un billet de sortie du Kerala (nouvelle réglementation du Kerala).
Moi et une Allemande étions dans cette situation.
Nous n’avons pas pu embarquer comme prévu. Il a fallu acheter un billet de sortie de territoire. 
Le pire est qu'il fallait attendre le prochain vol donc 9 h d'attente.
 
Après ce temps interminable, ils étaient contents, ils avaient ce qu’ils voulaient.
Mais non, ils ont gardé mon passeport pendant plus d’une heure pour vérifier mon visa. Je devais patienter à part de la salle d’embarquement. Ils étaient 4 personnes en train de se partager mon passeport. J’hallucinais.
Je ne comprenais plus rien : ils me posaient des questions :  pourquoi figurait le mot Sikkim sur mon visa ? Ils ne savaient pas où se situait le Sikkim et pourquoi je revenais en Inde avec si peu d’intervalle… que 4 mois passés en tant que touriste n’avaient pas été suffisants…?
Le questionnaire de Ouf !!!!! Je finissais par ne plus répondre. Je leur disais que je ne comprenais pas la question.
 
Et tout ça, pour finalement me dire au bout d’une heure de stress : it’s OK.
 
En plus en arrivant à l’aéroport de Kochi, j’ai présenté mon passeport et on ne m’a rien demandé. Un coup de tampon et Welcome in India !
 
Si un jour vous souhaitez venir directement dans le sud de l’Inde, par expérience : évitez de passer par le Sri Lanka. Je confirme : la solution la plus courte n’est pas forcément la meilleure....
 
A la sortie de l’aéroport de Kochi, j’ai pris le bus pour 1h30 de trajet.
La transition me surprend encore, bien-sûr grand changement de température (30 °C) mais c'est surtout de voir ces sourires et l'hospitalité de tous ces gens...
 
A la descente du bus, très heureuse de poser le pied et de retrouver les uns et les autres : mon vendeur de noix de coco… les copains de Babu qui étaient prévenus de mon arrivée et Babu qui attendait sur son scooter.
 
J’ai vite repris mes habitudes, suis allée acheter des fruits, mes biscuits, des oeufs... tous contents et surpris de me revoir.
 



A l’occasion de mon retour en France, je me suis initiée à l’apprentissage des crêpes - mais oui, je sais faire des crêpes- mais les réaliser sur une billig avec le rozel, c’est tout une technique…
 
Delphine de la Crêperie St Martin (Mayenne) a eu l’extrême gentillesse de m’accepter pour tout m’apprendre sur les crêpes. J’ai dû écouler environ une dizaine de litres de pâte avant que le geste ne devienne automatique et pour n'en réussir que quelques-unes… 
Je suis donc repartie avec une crêpière et le savoir-faire dans le but d’aider Babu dans son projet de crêperie ambulante.


1ère tentative
20160120_132635.jpg
20160120_125321.jpg

 

 
Désolée même avec de l’aide, je ne parviens à vous joindre la vidéo. 

 
Désormais, notre projet crêpe est finalement suspendu. Babu préfère attendre…

 
Ce soir, je vais prendre le train de nuit en direction de Pondicherry (12h). Je vais visiter maintenant le sud est. J’ai également repéré une crêperie, je pense, tenue par des Français donc je vais essayer de les rencontrer.

                      

 

Posté par lotusblue à 07:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]